360 PERSONNES ONT éTé SECOURUES EN DEUX JOURS PAR L’OCEAN VIKING DANS LA MéDITERRANéE

120 personnes secourues mardi 9 juillet sur des embarcations de fortune, le double le lendemain. En deux jours, l’Ocean Viking a sauvé 360 enfants, femmes et hommes qui bravaient la Méditerranée pour rejoindre les côtes européennes, annonce ce mercredi 10 juillet SOS Méditerranée. Son navire humanitaire a procédé à 6 sauvetages dans une zone comprise entre les côtes tunisiennes, libyennes et italiennes.

Les départs de migrants depuis l’Afrique se multiplient à la faveur de l’été, qui offre de meilleures conditions de navigation. Mais la voie migratoire en Méditerranée centrale reste l’une des plus dangereuses au monde. C’est près de l’île italienne de Lampedusa que le navire humanitaire a d’abord récupéré 53 personnes. Leur «embarcation en métal surchargée prenait l’eau et était sur le point de chavirer», décrit l’ONG dans un communiqué. «Toutes les personnes ont pu être secourues à bord de nos canots de sauvetage avant d’être transférées sur un bateau des garde-côtes italiens». Les rescapés, dont des femmes et enfants, étaient partis de Sfax, en Tunisie.

Le navire s’est ensuite dirigé vers une embarcation en bois à double pont et secouru 98 personnes dont, six femmes et trois enfants, avant de secourir 43 personnes supplémentaires qui tentaient également de franchir la Méditerranée à bord d’un petit bateau en bois. Puis les équipes de l’Ocean Viking ont stabilisé une embarcation en fibre de verre avec à son bord une cinquantaine de personnes. Un navire des garde-côtes italiens les a recueillies.

Depuis l’arrivée au pouvoir en octobre 2022 de la coalition de la Première ministre d’extrême droite Giorgia Meloni, les navires des ONG opérant en Méditerranée ne sont théoriquement autorisés à n’effectuer qu’un seul sauvetage à la fois et doivent se rendre «sans délai» dans un port immédiatement après. Or cette politique les empêche d’en effectuer plusieurs à la suite, ce pourquoi les ONG estiment qu’elle va à l’encontre du droit maritime - lequel oblige tout navire à venir en aide à un bateau en détresse.

Selon les chiffres du ministère italien de l’Intérieur, les arrivées par la mer ont considérablement baissé depuis le début de l’année : 27 744 personnes sont arrivées en Italie entre le 1er janvier et le 10 juillet, contre 72 036 lors de la même période de 2023.

2024-07-10T19:52:59Z dg43tfdfdgfd