DERRIèRE CANNES, L'HôTEL MI-PROVENçAL, MI-CALIFORNIEN D'HUGO TORO

Près de Cannes, le dernier hôtel événement d'Hugo Toro

Les Alpes à 360 degrés, les bougainvilliers et les lauriers en fleurs, un ciel strié par le passage de jets privés… Nous sommes bien sur la Côte d'Azur. À Mougins, plus précisément, au cœur de cet arrière-pays cannois à la fois chic et suranné, vert et sec. Il faut dire que le Mas Candille habite parfaitement ce décor impressionnant, dont on jouit à chacun de ses recoins. Institution locale bien connue des riches familles anglaises et américaines, l'hôtel s'est offert une rénovation d'ampleur menée par le très demandé (et très talentueux) architecte d'intérieur franco-mexicain Hugo Toro. « J’ai voulu redonner à l’hôtel une véritable allure de mas provençal, tout en y ajoutant une touche américaine pour le faire aussi ressembler à une grande villa californienne », explique-t-il. Nous sommes alors partis, pleins de curiosité, à la découverte de cet écrin luxueux le temps d'un week-end.

L'allée semée d'oliviers à l'entrée du mas donne déjà le ton d'un lieu où on respire le Sud intensément. Les cigales, les pins, trois bastides ocres et deux piscines se dessinent au fil de la visite. Dissimulés par une végétation méditerranéenne riche et vive, les atours de l'hôtel se dévoilent avec élégance sous une enveloppe simple et sans prétention, celle des mas traditionnels. Mais derrière les murs, les chambres offrent une grande richesse dans le choix des tons et des matériaux. Les tissus terracotta, le chêne foncé et les ferronneries de la terrasse évoquent une France méridionale rétro ; le cuir, les assises boules et les moquettes vert cactus insufflent, quant à eux, une ambiance californienne cinématographique — on pense notamment à l'esthétique de David Lynch, de Quentin Tarantino ou encore aux tableaux d'Edward Hopper.

Ce mélange de confort et de design, de textures brutes et de finitions nobles — comme la salle de bains en marbre rose de Norvège — en fait un endroit cossu mais résolument incarné. « Il fallait faire du Mas Candille un lieu ancré, dans lequel les hôtes s’installent durablement, souvent pour plusieurs jours. Il m’a donc fallu utiliser des codes du passé, que j’ai ensuite twistés à ma façon pour créer un lien avec le présent », décrit Hugo Toro.

Partout, on nous ramène au Sud — local ou californien : les chambres entourées de végétaux luxuriants, les deux piscines au panorama époustouflant sur le relief grassois… et le restaurant Pool logé au bord d'un des bassins. Sa grande terrasse offre un havre de détente ou bien de fête lorsqu'elle s'anime en soirée. La cuisine méditerranéenne du chef Romain Antoine y est gourmande et sophistiquée : salade de poulpe aux haricots verts-passion croquants, tarte fine aux légumes parfumée, risotto au safran ou délicieuses pasta aux langoustes… On s'y régale midi et soir, ainsi qu'au deuxième restaurant, La Table des Pins, où le petit-déjeuner est servi avec (encore) une vue différente sur la région. Dans cette partie du Mas Candille, l'atmosphère est plus feutrée, de la réception à la décoration particulièrement soignée (cuir, rotin et céramique), jusqu'à la « Cigar Room », alcôve confidentielle à l'atmosphère fitzgeraldienne.

Il faut, enfin, absolument vivre l'expérience de la « Glow House », le merveilleux spa Clarins du Mas Candille. Une grande piscine mi-intérieure, mi-extérieure, au cœur de la garrigue grassoise, offre la possibilité de nager (réellement), avant de profiter du hammam, du sauna et enfin du bassin froid, face au paysage. Pensé « comme une maison à part entière » par Hugo Toro, l'intérieur de l'institut s'inscrit dans le même goût de l'ancien et du contemporain, de la Méditerranée et de la nature, autour de zelliges, de peinture vert amande et d'herbiers aux murs. Les expertes Clarins y prodiguent des soins précis et profondément ressourçants, à l'instar du « Suprême Glow », conçu exclusivement pour le Mas Candille, qui réunit décontraction, vitalité et naturalité pour l'ensemble du corps et du visage.

À quelques encablures de l'hôtel, le vieux village de Mougins mérite la visite pour son cachet provençal et ses points d'intérêt, comme le nouveau Famm (Femmes Artistes du Musée de Mougins), le Centre de la photographie (à la très belle sélection) ou encore la pittoresque boutique du disquaire Alain. Entre Grasse et Cannes, cet hôtel est finalement le pont parfait entre authenticité et glamour, au carrefour de tous les Suds.

mascandille.com

Le Mas Candille

€572.00, Booking

2024-07-10T15:30:46Z dg43tfdfdgfd