VOUS TRANSPORTEZ VOTRE VéLO EN VACANCES : ATTENTION à CET OUBLI QUI POURRAIT VOUS COûTER CHER

Partir faire une randonnée à vélo, s'en aller en vacances, aller les faire réparer… Nombreuses sont les raisons qui nécessitent de placer un vélo sur la voiture. Mais, avant de l'embarquer, avez-vous pensé à vérifier votre contrat d'assurance ? Femme Actuelle vous explique.

Que ce soit pour explorer de nouveaux paysages, faire du sport ou simplement profiter de balades tranquilles, emporter son vélo en voyage est toujours agréable. Cependant, un élément crucial est souvent négligé : l'assurance complémentaire pour les vélos. Cette protection, bien que parfois perçue comme superflue, peut vous éviter bien des ennuis financiers.

Sortez couvert !

Dans les faits, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance spécifique pour transporter vos équipements de loisirs. Si des objets tombent sur la route et causent des dégâts à d’autres véhicules, la garantie responsabilité civile de votre assurance automobile couvrira les dommages causés aux tiers. Cependant, cette garantie ne prend en charge que les dégâts subis par les autres et non ceux de vos propres équipements. Alors, même si vous avez une assurance tous risques, les dommages subis par votre vélo ne seront pas indemnisés. Pour remédier à cette lacune, vous pouvez souscrire des garanties complémentaires qui couvrent le support de transport, comme un porte-vélo ou un coffre de toit. De plus, si ces supports sont déjà assurés en tant qu’accessoires, vous pouvez ajouter une option spécifique pour couvrir les vélos. Sans cette couverture, les coûts de réparation ou de remplacement peuvent rapidement grimper, surtout si vous possédez un vélo haut de gamme.

Bien choisir son assurance vélo

Pour choisir la bonne assurance vélo, il est important de comparer les différentes offres disponibles sur le marché. Les critères principaux à prendre en compte incluent le montant de la franchise, le plafond de remboursement, et les garanties proposées. Certaines assurances incluent par exemple l'assistance en cas de panne ou de crevaison, ce qui peut s'avérer très pratique en vacances. Il est également judicieux de vérifier les exclusions de garantie. Certaines polices ne couvrent pas les vols si le vélo n'était pas attaché à un point fixe, ou les dommages causés par une mauvaise utilisation. Prenez le temps de lire attentivement les conditions générales du contrat pour éviter les mauvaises surprises.

Enfin, n'oubliez pas de déclarer correctement la valeur de votre vélo. Sous-estimer cette valeur pour réduire le coût de la prime peut se retourner contre vous en cas de sinistre, car l'assureur ne vous remboursera qu'à hauteur de la somme déclarée. Une estimation précise de la valeur de votre vélo vous permettra de bénéficier d'une indemnisation adéquate en cas de besoin.

À lire aussi :

Vélo : quels sont les équipements indispensables ?

Peut-on porter des écouteurs à vélo ?

Vélo, trottinette : peuvent-ils circuler sur le trottoir ?

2024-07-09T14:51:21Z dg43tfdfdgfd